CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 
Culture et audiovisuel
  • Dans le domaine de la culture, la Présidence chypriote souhaite démontrer que la culture constitue un élément essential pour atteindre les objectifs de la stratégie Europe 2020. Les principaux objectifs de la Présidence chypriote seront:

    • de continuer à promouvoir la dimension sociale de la culture,
    • d’appuyer la gouvernance culturelle,
    • de renforcer la recherche dans le domaine de la culture et une politique culturelle fondée sur des informations factuelles.

    La Présidence chypriote mettra en avant le dialogue interculturel, la recherche dans le domaine de la culture sur la base d’une approche holistique de la gouvernance culturelle et le renforcement des réseaux de chercheurs qui travaillent sur les questions de politique culturelle.

    Pendant la Présidence, en ce qui concerne le nouveau programme “L’Europe pour les citoyens 2014-2020” qui fait partie du cadre financier pluriannuel, les priorités seront pour l’essentiel les suivantes: promouvoir la participation active des citoyens au processus d’intégration européenne, familiariser davantage les citoyens avec la notion d’identité européenne et favoriser la compréhension mutuelle entre citoyens européens.

    La “Capitale européenne de la culture” est l’une des initiatives les plus importantes de l’UE depuis 1985. La base juridique actuelle expire en 2019. Sous Présidence chypriote, une nouvelle proposition législative est attendue pour l’initiative “Capitale européenne de la culture après 2019”. En outre, la Présidence souhaite faire adopter des conclusions du Conseil sur une approche systématique et holistique de la gouvernance culturelle et sur le renforcement de la recherche dans le domaine de la culture aux fins de promouvoir la cohésion sociale et la diversité culturelle.

    Pendant la Présidence, une réunion de hauts fonctionnaires de la culture intitulée “La gouvernance de la culture dans le monde globalisé d’aujourd’hui” se tiendra à Nicosie les 28 et 29 août 2012.

    La réunion portera sur la gouvernance culturelle (politique fondée sur des informations factuelles) en tant qu’outil permettant de mener une politique culturelle plus efficace, sur la cohésion sociale et la diversité culturelle dans le cadre d’une approche holistique et systématique de l’élaboration de la politique culturelle et sur le renforcement de la recherche dans le domaine de la culture fondée sur des approches holistiques de la gouvernance culturelle.

  • En matière audiovisuelle, la Présidence chypriote du Conseil de l’UE souhaite de manière générale renforcer la compétitivité des secteurs créatifs et culturels européens grâce à une bonne adaptation à notre ère numérique et mondialisée tout en préservant la diversité culturelle et linguistique de l’Europe.

    À cette fin, au sein du Groupe “Audiovisuel”, la Présidence chypriote s’emploiera à faire progresser l’examen du règlement établissant le programme “Europe créative” qui est le nouveau programme de l’UE destiné à soutenir les secteurs culturels et créatifs. En reconnaissant la valeur intrinsèque et économique de l’expression culturelle sous toutes ses formes, le programme “Europe créative” devrait permettre aux secteurs culturels et créatifs européens de bénéficier pleinement de notre ère numérique et mondialisée, ce qui augmentera la valeur ajoutée européenne potentielle et assurera que les Etats membres soient traités de manière plus équitable concernant toutes les dispositions du programme.

    Le 29 juin 2011, la Commission a adopté une proposition de cadre financier pluriannuel pour la période 2014-2020. Dans sa proposition, elle a établi que le soutien aux industries culturelles et créatives devait rester un élément essentiel du prochain cadre financier pluriannuel.

    La proposition de programme “Europe créative” englobe les programmes jusqu’alors distincts “Culture”, “MEDIA” et “MEDIA Mundus” et prévoit un nouveau dispositif financier permettant d’aider les petites et moyennes entreprises et les organisations des secteurs culturels et créatifs à voir accès à des financements.

    La Présidence chypriote suit de près la communication de la Commission relative à un Internet mieux adapté aux enfants et espère susciter le débat sur la nécessité d’élaborer des conclusions du Conseil en réponse à cette communication.

    En outre, la Présidence chypriote suit avec intérêt l’évolution de la proposition relative au film européen à l’ère numérique.