CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 
Politique industrielle et PME

L’UE, qui souhaite relancer la croissance en Europe, défend une série de propositions et d’initiatives législatives visant à accroître la compétitivité de l’Union. A cette fin, la Présidence chypriote va se concentrer sur des mesures qui pourraient améliorer la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME) et leur accès à des financements, renforcer le marché intérieur et la protection des consommateurs et faciliter l’accès des actifs au marché de l’emploi.

  • La politique industrielle est le pilier de la croissance de l’économie européenne. Le financement des entreprises et en particulier des PME sera au centre des efforts de la Présidence. Examiner la communication de la Commission sur une politique industrielle intégrée à l’ère de la mondialisation, éventuellement complétée par de nouvelles mesures, et promouvoir des initiatives qui encouragent l’esprit d’entreprise, sont également de première importance pour la Présidence chypriote.

    Initiative relative à une politique industrielle intégrée à l’ère de la mondialisation

    Avec cette initiative, l’UE propose une nouvelle approche de la politique industrielle qui conduira l’économie européenne vers une croissance dynamique, augmentera la compétitivité et le nombre d’emplois disponibles au sein de l’UE et permettra également de passer à une économie faiblement émettrice de CO2 et économe en ressources.

    Il s’agit d’une stratégie ambitieuse pour laquelle la Présidence chypriote entend évaluer les progrès réalisés et proposer de nouvelles mesures qui pourraient enrichir l’initiative.

    Harmonisation technique

    Ce domaine législatif établit des règles communes concernant la conception, la dénomination et la commercialisation de produits, composants, systèmes, services et méthodes. Ces règles visent notamment à améliorer le fonctionnement du marché intérieur et la libre circulation des biens. Un niveau élevé de sécurité des produits est essentiel car il est crucial que les consommateurs européens puissent acheter en toute confiance des biens au sein du marché unique. Par ailleurs, des règles et des normes différentes d’un Etat à l’autre pourrait entraîner des distorsions de concurrence sur le marché.

    Sous Présidence chypriote, un travail important sera fourni pour adapter un certain nombre de directives au nouveau cadre législatif concernant des produits tels que les appareils électroménagers, les instruments de mesure et les balances, les ascenseurs, etc. Ce nouveau cadre horizontal prévoit que la réglementation des produits ne doit respecter que des exigences essentielles concernant la santé et la sécurité.

    Programme pour la compétitivité des entreprises et des petites et moyennes entreprises (COSME)

    COSME est le nouvel instrument financier des petites et moyennes entreprises (PME). C’est une question importante pour la Présidence chypriote en relation avec le nouveau cadre financier pluriannuel (CFP). Le programme crée un environnement plus compétitif et plus favorable pour les PME. La Présidence tâchera de parvenir à un accord, ce dernier dépendant toutefois de la négociation du CFP.

    Promouvoir l’esprit d’entreprise, un moteur pour la croissance et la compétitivité

    Stimuler l’esprit d’entreprise constitue l’une des priorités de la Présidence chypriote dans le domaine de la politique industrielle. Ce sera la principale question à l’examen lors du Conseil informel «Compétitivité» qui aura lieu les 19 et 20 juillet 2012, l’objectif étant de susciter de nouvelles idées d’initiatives européennes qui permettront de donner un nouvel élan à l’esprit d’entreprise. Il s’agit en effet de l’un des facteurs essentiels de la création d’emplois, de la compétitivité et de la croissance économique. La Présidence se concentrera sur la nécessité d’encourager l’esprit d’entreprise dans le cadre de la nouvelle stratégie européenne pour la compétitivité et le développement.