CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 

NOUVELLES

Communiqué de presse – S'appuyer sur la réforme du secteur financier de l'UE
15.09.2012, 13:44 (CET)
Au cours de leur réunion informelle à Chypre, les ministres de l'Économie et des Finances de l'UE et les gouverneurs des banques centrales se sont penchés sur la réforme du secteur financier et ont mis l'accent sur la création d'une union bancaire et en particulier d'un mécanisme de surveillance unique ainsi que sur le renforcement du système bancaire parallèle. Parmi les différents thèmes abordés au centre de conférences Filoxenia de Nicosie (Lefkosia) les 14 et 15 septembre figurait également la question de la représentation des pays avancés de l'UE au Conseil d'administration du FMI, qui a fait l'objet d'un échange de vues.

Aujourd'hui, les ministres et les gouverneurs ont procédé à un échange de vues fort utile sur le suivi à donner au Conseil européen de juin concernant l’union bancaire en général et la création d’un mécanisme de surveillance unique efficace en particulier.

Création d'un mécanisme de surveillance unique efficace

Lors du sommet de la zone euro de juin 2012, les chefs d’Etat ou de gouvernement sont convenus de demander à la Commission européenne une proposition visant à créer un mécanisme de surveillance unique et d'inviter le Conseil à l'examiner pour la fin 2012. Ladite proposition de nouveau mécanisme unique prévoit que c'est la Banque centrale européenne (BCE) qui sera responsable en dernière instance de certaines tâches de surveillance liées à la stabilité financière de l'ensemble des banques de la zone euro; les superviseurs nationaux continueront toutefois de jouer un rôle important dans la surveillance au jour le jour et dans l'élaboration et l'application des décisions de la BCE. La création d’un mécanisme de surveillance unique sera un premier pas vers la sortie de la boucle de rétroaction négative entre les banques et la dette souveraine et permettra en dernière instance de promouvoir la stabilité de la zone euro ainsi que de l’économie européenne dans son ensemble.

Déclaration du ministre des Finances de Chypre Vassos Shiarly:

“Aujourd'hui, sur la base de la proposition de la Commission, nous avons entamé les débats sur une question cruciale pour l'avenir de l'UE, la création d'une union bancaire et en particulier d'un mécanisme de surveillance unique. Je suis satisfait du résultat des discussions et vous certifie que la Présidence chypriote ne ménagera aucun effort pour que ce mécanisme soit créé aussitôt que possible.”

Renforcement de la régulation et de la surveillance du système bancaire parallèle

Les ministres et les gouverneurs ont également pu indiquer comment il y a lieu, à leur avis, de faire progresser la réflexion sur le système bancaire parallèle, en particulier en ce qui concerne la régulation.

L’intermédiation de crédit non bancaire, ou système bancaire parallèle, constitue une importante source complémentaire de liquidités pour les marchés et de financements pour les investisseurs. Elle représente une alternative aux dépôts bancaires traditionnels et est souvent considérée comme importante pour fournir aux marchés des liquidités supplémentaires alors que les banques procèdent à une réduction de la taille de leur bilan. À l’heure actuelle, le système bancaire parallèle est moins réglementé que le secteur bancaire à proprement parler. Il en résulte que l’on juge généralement nécessaire de renforcer la régulation et la surveillance du système bancaire parallèle.

Selon M. Shiarly, un débat fructueux a été mené sur la manière de reformer au mieux le système bancaire parallèle; il a permis de conclure qu'il y avait lieu de poursuivre les travaux afin d'assurer que ce dernier fonctionne avec efficacité.

Pendant la première journée de réunion, les ministres et les gouverneurs se sont penchés sur la manière dont l'UE peut respecter au mieux ses engagements pris lors des réformes des quotes-parts et de la gouvernance du FMI qui ont eu lieu en 2010.

Dans le cadre des réformes du FMI de 2010, des pays européens avancés s’étaient engagés à réduire de deux sièges leur représentation combinée au Conseil d’administration du FMI au plus tard au moment de la première élection suivant l’entrée en vigueur de la réforme des quotes-parts de 2010. Après débat et prise d’un certain nombre de mesures, la représentation des pays européens avancés a été réduite de 1,64 siège.

Presidency Spokesperson in Cyprus
Costas Yennaris



E-mail: cyennaris@cy2012eu.gov.cy
Mobile: +357 99400234
Minister´s Communications Officer
George Sklavos

Ministry of Finance

E-mail: gsklavos@mof.gov.cy
Téléphone: +357 22601268
Communications Officer
Panikos Constantinou

Ministry of Finance
Economic Governance
E-mail: pconstantinou@mof.gov.cy
Téléphone: +357 22601266

Voir la conférence de presse ici
(15 septembre)

Voir la conférence de presse ici
(14 septembre)

Plus de photos apparentées ici
(15 septembre)

Plus de photos apparentées ici
(14 septembre)

ACTUALITES APPARENTEES

EVENEMENTS APPARENTES

14.09.2012 - 15.09.2012