CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 

NOUVELLES

Communiqué de presse - Progrès enregistrés sur des questions clés relatives à l’éducation et à la culture
26.11.2012, 17:50 (CET)
Aujourd’hui, lundi 26 novembre, les ministres de l’Éducation et de la Culture de l’UE ont avancé sur des dossiers en cours de leur compétence puisqu’ils ont adopté des conclusions du Conseil sur la littératie, la gouvernance culturelle et l’éducation et la formation dans le cadre de la stratégie Europe 2020; ils ont par ailleurs dégagé une orientation générale partielle sur la proposition de règlement établissant le nouveau programme "Europe créative". Au cours de la première journée de session du Conseil “Éducation, jeunesse, culture et sport” (EYCS) qui a eu lieu à Bruxelles, les ministres ont par ailleurs débattu sur la contribution de l'éducation et de la formation à la reprise économique et ont indiqué qu’ils étaient déterminés à faire de l’amélioration de la qualité de l’éducation une priorité de base.

Le Conseil “Éducation, jeunesse, culture et sport” (EYCS) qui rassemblait aujourd’hui 26 novembre les ministres à Bruxelles s’est concentré sur les domaines de l’éducation, de la culture et de l’audiovisuel. La session était présidée par le ministre de l’Éducation et de la Culture de Chypre George Demosthenous.

Littératie pour tous

Le Conseil a adopté aujourd’hui des conclusions sur la littératie, question importante du domaine de l’éducation qui concerne tous les Etats membres de l’UE. Elle constitue une priorité de la Présidence chypriote dans le domaine de l’éducation et de la formation puisqu’à l’heure actuelle, un citoyen européen sur cinq ne maîtrise pas les compétences nécessaires pour se débrouiller sur le marché de l’emploi et dans la vie modernes.

Suite à la conférence intitulée ‘Littératie pour tous’ que la Présidence a organisée à Chypre en septembre, le Conseil a adopté des conclusions qui invitent les États membres à améliorer la littératie en regroupant les contributions spécifiques de l'ensemble des acteurs, organisations et autorités concernés pour les intégrer dans des stratégies plus globales en matière de compétences. Cette question a également été débattue lors de la réunion informelle des ministres de l’Éducation qui a eu lieu à Nicosie (Lefkosia) les 4 et 5 octobre.

Le Conseil est également parvenu à un accord politique concernant une proposition de recommandation relative à la validation de l'apprentissage non formel et informel. Cette recommandation invite les États membres à mettre en place des mécanismes de validation de ces types d'apprentissage au plus tard en 2018.

Contribution de l'éducation et de la formation à la reprise économique

Le Conseil a également adopté des conclusions sur l'éducation et la formation dans le cadre de la stratégie Europe 2020 qui mettent en avant la contribution de l’éducation et de la formation à la reprise économique, la croissance et l’emploi. Pendant le débat sur ce point, les ministres de l’Éducation de l’UE ont souligné qu’investir de manière intelligente et innovante dans l’éducation en temps de crise aurait un effet positif à long terme. L’UE doit donc s’engager en faveur d’une meilleure Europe et d’un meilleur avenir pour ses citoyens.

M. Demosthenous a rappelé aux ministres que le prix Nobel et professeur d’économie Christopher Pissarides avait expliqué pendant la réunion informelle des ministres de l’Éducation du mois d’octobre que l’éducation pouvait contribuer à atténuer les conséquences de la crise économique, en réduire les effets à long terme sur la croissance et aider à obtenir une croissance plus solide ensuite.

“Nous sommes convaincus qu’il s’agit de domaines essentiels pour préserver la cohérence économique et la cohésion sociale, en particulier pendant cette période extrêmement difficile. Tous les ministres estiment qu’améliorer la qualité de l’éducation devrait constituer notre première aspiration”, a déclaré M. Demosthenous.

Améliorer la qualité et les compétences des enseignants et revaloriser leur statut

Les ministres sont ensuite passés aux manières spécifiques d’améliorer l’éducation et ont tenu un débat public, sur la base d'un document de réflexion élaboré par la Présidence, sur la manière d'améliorer la qualité et les compétences des enseignants et de revaloriser leur statut, alors que les ressources financières sont limitées.

Les discussions ont été enrichies par une intervention de la commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse Androulla Vassiliou qui a récemment lancé une importante initiative en la matière.

Les résultats du débat constitueront le point de départ de la suite des délibérations sous Présidence irlandaise.

Europe créative

Dans le domaine de l’audiovisuel, les ministres ont adopté une orientation générale partielle sur la proposition de règlement établissant le nouveau programme "Europe créative" pour la période 2014-2020. Ce programme poursuit un double objectif: promouvoir la diversité culturelle et renforcer la compétitivité des secteurs de la culture, de l'audiovisuel et de la création.

Ce point est lié au mécanisme de garantie des prêts concédés aux secteurs de la culture et de la création et l’adoption de l’orientation générale partielle constitue une étape importante vers la finalisation de l’ensemble du paquet. Le mécanisme vise à faciliter l’accès à des financements pour les secteurs de la culture et de la création et constitue une initiative innovante attendue avec grand intérêt par les entreprises et entités de ces secteurs.

Capitales européennes de la culture et gouvernance culturelle

Les ministres ont également pris note d'un rapport d'avancement établi par la Présidence sur la proposition de décision instituant une action de l'Union en faveur des capitales européennes de la culture pour les années 2020 à 2033. Cette proposition modifie la décision existante dans le but d’améliorer la sélection tout en conservant la structure du système en place.

Le Conseil a adopté des conclusions sur la gouvernance culturelle visant à mettre la culture au cœur des politiques publiques ainsi que sur une stratégie européenne pour un Internet mieux adapté aux enfants.

Il poursuit demain ses travaux et se consacrera alors exclusivement à la jeunesse et au sport.