CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 

NOUVELLES

Communiqué de presse – L’UE est prête à s’engager à réduire de 30% ses émissions
04.12.2012, 14:24 (CET)
L’UE a réduit de 18% ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 et s’est déclarée prête à s’engager à les réduire de 30% dans le cadre d’une action internationale qui ait du sens, ont déclaré le ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et de l’Environnement de Chypre Sofoclis Αletraris et la commissaire européenne à l’action pour le climat Connie Hedegaard lors d’une conférence de presse conjointe.

La conference de presse a eu lieu au début du segment politique de haut niveau de la conférence des Nations unies sur le changement climatique tenue à Doha, au Qatar. M. Aletraris, en sa qualité de président du Conseil “Environnement” de l’UE, et Mme Hedegaard ont mené les négociations au nom de l’Union.

Le ministre chypriote et la commissaire européenne ont présenté les objectifs de l’UE pour le sommet de Doha et livré leur propre évaluation de la situation.

Ils ont souligné que l’UE souhaitait un résultat qui fasse progresser de manière équilibrée tous les éléments des décisions prises à Durban. Les émissions de gaz à effet de serre n’ont jamais été aussi élevées; les choses ne peuvent pas continuer ainsi et le maintien du statu quo n’est pas envisageable.

M. Aletraris a souligné que ”Premièrement, nous devons convenir des prochaines mesures à prendre pour conclure en 2015 un accord international juridiquement contraignant auquel tous les pays seront partie. Nous avons notamment besoin d’un programme de travail concret pour 2013. Et nous devons aussi décider des nouvelles mesures que nous allons prendre pour réduire les émissions avant 2020 afin de rester en deçà d’une augmentation de 2° C, ce qui est tout aussi important.” Le ministre a noté qu’un premier texte allant dans ce sens avait été présenté, mais qu’il restait beaucoup à faire et que les négociations promettaient d’être intenses.

Période transitoire jusqu’en 2015

M. Aletraris a également indiqué que l’UE avait toujours l’intention d’accepter une seconde période d’engagement au titre du Protocole de Kyoto à titre de transition dans l’attente de l’accord de 2015. Il faut toutefois prendre un certain nombre de décisions politiques importantes avant que cette période ne commence. À titre d’exemple, il faudra s’entendre sur la durée de la seconde période et sur son application immédiate à compter du 1er janvier 2013, sans attendre sa ratification ou son entrée en vigueur.

Selon la commissaire Hedegaard, la réalité montre que les engagements de l’UE sont ambitieux. Les émissions par habitant dans l’UE par exemple sont plus faibles que dans nombre d’autres régions. “L’UE a réduit de 18% ses émissions par rapport à 1990 et est prête à s’engager à les réduire de 30% dans le cadre d’une action internationale qui ait du sens”, a signalé la commissaire à l’action pour le climat. Mme Hedegaard a précisé que l’UE avait respecté ses promesses en ce qui concerne le financement de la lutte contre le changement climatique et que les pays en développement pouvaient compter sur l’Union pour ce qui est du financement à long terme.

La conférence se terminera vendredi avec l’adoption des décisions politiques finales.

Advisor, Communications Officer
Nikos Georgiades

Ministry of Agriculture, Natural Resources & Environment
Environment
E-mail: Ngeorgiades@moa.gov.cy
Téléphone: +357 22408324

ACTUALITES APPARENTEES