CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 

NOUVELLES

Communiqué de presse – Mme Marcoullis présente à la commission des affaires étrangères du PE les conclusions du FAC de décembre
13.12.2012, 12:07 (CET)
Erato Kozakou-Marcoullis, ministre des Affaires étrangères de Chypre, a présenté aujourd’hui, jeudi 13 décembre, les conclusions de la session du Conseil des affaires étrangères du 10 décembre à la commission des affaires étrangères du Parlement européen (PE). Mme Marcoullis participait pour la dernière fois sous Présidence chypriote du Conseil de l’UE à une réunion de la commission des affaires étrangères (AFET) du PE au nom de la baronne Catherine Ashton, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

La ministre des Affaires étrangères de Chypre a fait part à la commission des résultats des débats du Conseil des affaires étrangères (FAC) sur les relations entre l’UE et la Russie, la situation au voisinage méridional de l’UE et en particulier au Moyen-Orient, la Syrie, la Libye et l’Égypte. Elle a également évoqué l’évolution du dossier de l’élargissement aux Balkans occidentaux.

Russie

Mme Marcoullis a indiqué que les ministres des Affaires étrangères de l’UE avaient fait le point sur les relations entre l’Union et la Russie ainsi que sur les perspectives intérieures et extérieures du pays aux fins de préparer le sommet UE-Russie du 21 décembre.

“Il importera de tirer parti du sommet pour encourager la Russie à progresser sur certains de ses engagements clés, notamment par rapport à l’OMC et à l’énergie”, a souligné Mme Marcoullis.

Elle a ajouté que l’UE et la Russie procédaient régulièrement à des consultations sur les droits de l’homme. Celles qui ont eu lieu le 7 décembre alimenteront les débats du sommet. Elle a conclu que les priorités de la Russie seraient vraisemblablement la libéralisation du régime des visas et les efforts visant à promouvoir l’investissement et le transfert de technologies en provenance de l’UE.

Moyen-Orient

La ministre des Affaires étrangères de Chypre a également parlé des débats du FAC sur le Moyen-Orient et en particulier sur le vote de l’Assemblée générale des Nations unies octroyant à la Palestine le statut d'Etat observateur non membre aux Nations unies, après quoi le gouvernement israélien a annoncé qu’il allait étendre les colonies de peuplement en Cisjordanie.

“Bien que les Etats membres de l’UE n’aient pu voter de manière unifiée sur la résolution de l’AGNU, les objectifs et principes fondamentaux qui sous-tendent la politique de l’UE au Moyen-Orient restent inchangés. L’adoption par le FAC de conclusions du Conseil en témoigne”, a déclaré Mme Marcoullis.

Elle a ajouté que ces conclusions demandaient aux parties de s'engager sans conditions dans des négociations directes afin de parvenir à une solution viable fondée sur la coexistence de deux États. Elles indiquent par ailleurs clairement que l’UE est prête à utiliser tous les instruments dont elle dispose pour atteindre cet objectif et contribuer à améliorer la situation difficile de Gaza.

Les conclusions répètent que l’UE est attachée à la sécurité d’Israël, mais que le Conseil est déçu par la récente annonce de ce pays concernant la construction de logements. Sur ce dernier point, la ministre chypriote a informé la commission qu’elle avait fait hier une déclaration devant la plénière.

Rencontre du président de l’opposition syrienne

Mme Marcoullis a fait état aux membres du Parlement européen de la rencontre informelle du Conseil et du président de la coalition de l’opposition syrienne Moaz al-Khatib. Un échange de vues a eu lieu sur le développement de l’opposition et l’évolution de la situation sur le terrain.

“Il s’agissait d’une excellente occasion d’obtenir des informations de première main et de répéter des messages clés, par exemple la nécessité de représenter les minorités au sein de la coalition, de viser le respect inconditionnel des droits de l’homme et de la femme et de prévoir concrètement la transition”, a souligné Mme Marcoullis.

Elle a ajouté que le FAC de décembre avait adopté des conclusions dans lesquelles l’UE renouvelle son soutien au représentant spécial conjoint Lakhdar Brahimi. Mme Marcoullis a indiqué que l’UE avait précisé sa position sur la reconnaissance de cette coalition: elle "l’accepte comme la représentante légitime du peuple syrien."

La ministre chypriote a enfin mentionné que la commissaire européenne à la coopération internationale, à l’aide humanitaire et à la réaction aux crises Kristalina Georgieva avait fait rapport aux ministres sur la dégradation rapide de la situation humanitaire et qu’elle avait annoncé que l’UE augmentait son aide de 30 millions d’euros.

Voisinage méridional, Libye et Égypte

Mme Marcoullis a déclaré que la haute représentante avait présenté aux ministres les résultats de la mission d'information dépêchée en Libye pour préparer une éventuelle initiative en matière de sécurité des frontières et a ajouté que ce travail se poursuivait sous la forme d’un concept de gestion de crise pour ladite initiative.

Quant à l’Égypte, la ministre des Affaires étrangères de Chypre a indiqué que le FAC avait pris acte de l’instabilité dont souffre le pays depuis quelques jours, alors que le referendum sur la constitution aura lieu le 15 décembre.

“L’UE encourage une solution inclusive et consensuelle et estime que la constitution doit garantir les droits de l’homme pour tous ainsi qu’une séparation démocratique des pouvoirs”, a-t-elle précisé.

Balkans occidentaux

Elle a par ailleurs informé la commission que le FAC réfléchissait aux aspects de politique étrangère du dossier sur l’élargissement qui a été adopté par le Conseil des affaires générales le 11 décembre. La priorité a été donnée à la Serbie/Kosovo et la haute représentante a fait rapport sur la dernière réunion du dialogue Belgrade-Pristina qui a eu lieu le 4 décembre; de bons progrès ont été enregistrés sur un certain nombre de questions.

Selon Mme Marcoullis, les ministres ont félicité la baronne Ashton qui est parvenue à faire avancer le dialogue et ont communiqué leur position sur certains aspects de politique étrangère du dossier sur l’élargissement.

Conclusions du Conseil sur d’autres questions

Mme Marcoullis a conclu son rapport aux députés en signalant que le Conseil avait également adopté des conclusions sur l’Ukraine, la République démocratique du Congo, le Mali et la République populaire démocratique de Corée.

Communications Officer
Charis Christodoulidou

Ministry of Foreign Affairs

E-mail: cchristodoulidou@mfa.gov.cy
Téléphone: +357 22401165

ACTUALITES APPARENTEES