CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 

NOUVELLES

Communiqué de presse – Mme Marcoullis intervient lors de la plénière du PE sur des questions liées aux affaires étrangères et à la politique de sécurité
21.11.2012, 21:11 (CET)
La ministre des Affaires étrangères de Chypre Erato Kozakou-Marcoullis a évoqué le rapport annuel du Conseil au Parlement européen sur la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) et d’autres questions liées aux affaires étrangères et à la politique de sécurité lors de son intervention devant la plénière du Parlement européen (PE) aujourd’hui mercredi 21 novembre à Strasbourg. Elle participait à la plénière du PE au nom de la baronne Catherine Ashton, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Concernant plus particulièrement la situation à Gaza, Mme Marcoullis a informé la plénière du PE que le Conseil des affaires étrangères (FAC) du 19 novembre avait adopté des conclusions qui lancent un appel urgent à la désescalade et à la cessation des hostilités. Le Conseil y indique que l’UE soutient les efforts de médiation en vue d'un rapide cessez-le-feu entrepris par l'Égypte et d'autres acteurs et se félicite de la mission que le Secrétaire général des Nations unies effectue dans la région.

“Nous restons gravement préoccupés par la situation à Gaza et en Israël et déplorons les pertes de vies civiles enregistrées des deux côtés”, a déclaré Mme Marcoullis en ajoutant que le Conseil demandait que toutes les attaques “cessent immédiatement car elles causent des souffrances injustifiables à des civils innocents.”

Selon la ministre chypriote, la situation actuelle “souligne une fois de plus qu’il est urgent de progresser vers une solution fondée sur la coexistence de deux États permettant aux deux côtés de vivre ensemble dans un climat de paix et de sécurité.”

Rapports le reflet du monde dans lequel nous vivons

Pour ce qui est de la PSDC, Mme Marcoullis a mentionné quatre rapports élaborés par des membres du Parlement européen:

1) le rapport du député Arnaud Danjean intitulé “Mise en œuvre de la politique de sécurité et de défense commune”;

2) le rapport du député Ioan Mircea Paşcu intitulé “Les clauses de défense mutuelle et de solidarité de l'Union européenne: dimensions politique et opérationnelle”;

3) le rapport du député Tunne Kelam intitulé “Cybersécurité et défense”; et

4) le rapport du député Indrek Tarand intitulé “Le rôle de la politique de sécurité et de défense commune en cas de crises climatiques et de catastrophes naturelles”.

La ministre chypriote a déclaré que les quatre rapports touchant la PSDC arrivaient à point nommé et étaient pertinents car ils montrent que les différents aspects de la sécurité sont étroitement liés et constituent par ailleurs “le reflet du monde dans lequel nous vivons.”

Elle a affirmé que les propositions qui figurent dans ces rapports sont décisives pour améliorer l’approche et l’action de l’UE dans le domaine des affaires étrangères et de la politique de sécurité et a souligné combien il était important de collaborer avec le PE ainsi que de déployer des efforts conjoints afin de protéger la sécurité des citoyens de l’UE et de “permettre à l’UE de contribuer de mieux en mieux à la paix et à la sécurité mondiales.”

Être cohérents dans les relations extérieures de l'UE

Mme Marcoullis a mis en exergue l’efficacité des missions de la PSDC et la durabilité de leurs résultats dans le cadre d’actions coordonnées lorsqu’elle a fait référence aux trois nouvelles missions sur le terrain au Sahel, au Soudan du Sud et dans la Corne de l’Afrique, aux deux autres missions en préparation au Mali et en Lybie et à l’issue positive de la mission en Somalie.

“Il s’agit d’être cohérents dans nos relations extérieures, d’apporter la sécurité aux populations victimes de conflits et d’atténuer la pauvreté”, a-t-elle dit.

Mme Marcoullis a reconnu que la crise financière pesait lourdement sur les budgets nationaux et que les capacités de défenses étaient particulièrement touchées. “Voilà pourquoi notre travail sur la mutualisation et le partage est si important”, a-t-elle ajouté.

En ce qui concerne la cybersécurité, la ministre chypriote a précisé que le service européen pour l'action extérieure et la Commission européenne préparaient une communication conjointe sur la stratégie de l’UE en matière de cybersécurité aux fins de développer dans ce domaine une politique internationale cohérente pour l’UE.

Elle a également indiqué que l’UE et les Etats membres étaient à la tête des efforts internationaux visant à améliorer la sécurité climatique en lançant un dialogue politique, y compris au sein du Conseil de sécurité des Nations unies et dans leurs relations bilatérales, et en appuyant des initiatives concrètes dans le domaine de la gestion des risques climatiques et de l’adaptation.

Pour conclure, la ministre chypriote a répété qu’il y avait lieu de mieux utiliser les ressources disponibles et d’accroître l’efficacité des efforts de l’UE.

“Vos propositions et recommandations sont importantes pour nous et nous sommes heureux d’avoir le PE à nos côtés en tant que partenaire, mais également en tant que juste critique”, a-t-elle souligné.

Partenariat et coopération renforcés entre l’UE et le Kazakhstan

Mme Marcoullis a également représenté la haute représentante pendant le débat en plénière du PE relatif aux “Négociations en vue d'un accord renforcé de partenariat et de coopération entre l'Union européenne et le Kazakhstan” qui s’appuyait sur le rapport de la députée Liisa Jaakonsaari. Selon Mme Marcoullis, le Kazakhstan est un partenaire important pour l’UE en Asie centrale, non seulement en ce qui concerne le commerce et les échanges économiques, mais aussi parce que ce pays stable a prouvé qu’il savait faire régner l’harmonie et la tolérance entre plusieurs ethnies et plusieurs religions.

Elle a ajouté qu’en contrepartie, l’UE était un partenaire très important du Kazakhstan en termes d’échanges et d’investissements puisque plus de la moitié de l’investissement étranger direct total réalisé dans le pays provient d’investisseurs de l’UE. La ministre chypriote a également souligné que le respect de la démocratie, des principes du droit international, des libertés fondamentales et des droits de l’homme constituait un élément essentiel du nouvel accord UE-Kazakhstan.

“Ce qui signifie qu’une fois le nouvel accord entré en vigueur, le non-respect de cet élément essentiel pourrait entraîner la suspension de tout ou partie de l’accord”, a précisé Mme Marcoullis.

Presidency Spokesperson in Brussels
Nikos Christodoulides

Coreper II

E-mail: nchristodoulides@mfa.gov.cy
Téléphone: +32 27395152
Mobile: +32 473400441
Communications Officer
Charis Christodoulidou

Ministry of Foreign Affairs

E-mail: cchristodoulidou@mfa.gov.cy
Téléphone: +357 22401165

MORE INFORMATION

European Parliament's press release on Gaza

ACTUALITES APPARENTEES

EVENEMENTS APPARENTES

19.11.2012 - 22.11.2012