CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 

NOUVELLES

Communiqué de presse – Une Présidence attachée aux idéaux européens
14.12.2012, 16:56 (CET)
Les Présidents du Conseil européen et de la Commission européenne ont salué le travail de la Présidence chypriote qui est parvenue à conclure un accord sur le mécanisme de surveillance unique (MSU). Ce dernier montre la voie qui mènera à une véritable Union économique et monétaire. La Présidence a également dégagé un accord sur le brevet européen. Lors d’une conférence de presse qui a suivi la réunion des dirigeants de l’UE, le Président de la Commission José Manuel Barroso a remercié la Présidence chypriote pour son engagement et son travail acharné ainsi que pour son attachement aux idéaux européens en soulignant que “De réels succès ont été remportés ces six derniers mois.” Il a également affirmé que l’adoption de la proposition sur le MSU était “déterminante pour avancer dans la constitution de l’union bancaire.” Le Président du Conseil européen Herman Van Rompuy a observé que l’accord sur le brevet unitaire était la conclusion heureuse d’une “odyssée qui aura duré 40 ans.”

Aujourd’hui 14 décembre, le Conseil européen est convenu d’une feuille de route pour l’achèvement de l’Union économique et monétaire sur la base d'une intégration plus approfondie et d'une solidarité renforcée. Les dirigeants de l’UE ont validé l’accord auquel sont parvenus jeudi matin les ministres des Finances de l’Union et qui porte sur la création un mécanisme de surveillance unique (MSU) des établissements de crédit.

M. Van Rompuy, M. Barroso et le Président de la République de Chypre Demetris Christofias ont participé à une conférence de presse conjointe à la fin de la réunion.

Dans son intervention, M. Christofias a mis en exergue l’importance des décisions prises par le Conseil européen.

“La réunion du Conseil européen qui vient de prendre fin peut sans aucun doute être considérée comme une étape supplémentaire vers l’achèvement de l’Union économique et monétaire. Je pense que nous sommes tous d’accord sur le fait qu’il est impératif de continuer à approfondir la gouvernance économique dans la zone euro. La route qui mène à la mise en place d’une vraie UEM est longue et nous devons à tout prix conserver notre élan”, a-t-il affirmé.

“La zone euro prend les choses au sérieux”

Selon M. Barroso, l’accord sur le MSU est extrêmement important car il souligne l’engagement des Etats membres.

“L’accord sur le MSU est extrêmement important car il montre que l’UE et la zone euro prennent les choses au sérieux. Il montre également que les 27 sont capables d’avancer ensemble dans le cadre du traité. La proposition sur le MSU qui vient d’être adoptée est conçue pour répondre aux besoins de la zone euro, mais d’une manière qui ne ferme pas la porte aux autres acteurs. Voilà qui est déterminant pour l’ensemble de l’exercice dans lequel nous sommes engagés: approfondir l’UEM tout en préservant l’intégrité de l’Union européenne en tant que tout”, a-t-il déclaré.

“Dans le cas du brevet, notre ‘Ithaque’ chérie, c’est manifestement Chypre!”

M. Van Rompuy a pour sa part évoqué les prochaines étapes à franchir sur la voie qui mènera à une union bancaire avant d’exprimer sa gratitude à la Présidence chypriote pour ce qu’il a qualifié de “travail indispensable” concernant la négociation du cadre financier pluriannuel tout au long du semestre ainsi que sa contribution à l’accord sur le brevet européen si longtemps attendu.

“L’adoption du brevet européen grâce à un accord final entre le Conseil et le Parlement constitue une autre contribution de taille [de la Présidence chypriote]. Il s’agit de la conclusion heureuse d’une odyssée qui aura duré 40 ans. Et si vous me permettez de filer la métaphore, même si nous ne savons pas exactement sur quelle île de Méditerranée a vécu le mythique Ulysse, pour l’Europe, dans le cas du brevet, notre ‘Ithaque’ chérie, c’est manifestement Chypre!”