CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 

NOUVELLES

Communiqué de presse - L'adaptation au changement climatique est une nécessité vitale
08.07.2012, 14:02 (CET)
L'adaptation au changement climatique doit être intégrée et prise en compte dans toutes les politiques sectorielles européennes et nationales. Voilà le principal message des ministres de l'Environnement et du Changement climatique de l'UE dont la réunion informelle s'est terminée aujourd'hui.

Les ministres ont souligné qu'il était urgent d'intégrer et de prendre en compte l'adaptation au changement climatique dans toutes les politiques sectorielles, par exemple l'énergie, les transports, l'industrie, les bâtiments, l'eau, l'utilisation des sols et plus encore la politique agricole commune et la politique de cohésion.

Le ministre de l'Agriculture, des Ressources naturelles et de l'Environnement de Chypre Sofoclis Aletraris, qui a présidé le Conseil des ministres de l'Environnement, a affirmé pendant la conférence de presse qui a suivi la réunion que "Il est possible à la fois de continuer à améliorer l'intégration de l'adaptation dans d'autres politiques sectorielles de l'UE et de couvrir la dimension externe du changement climatique pour des facteurs clés tels que l'eau, la disponibilité des ressources (matières premières, énergie, etc.), la chaîne alimentaire, etc." Connie Hedegaard, commissaire européenne à l'action pour le climat, n'a pu participer à la conférence de presse car elle a dû retourner à Bruxelles plus tôt que prévu.

Dans ses conclusions, la Présidence chypriote a également estimé que la stratégie européenne d'adaptation devait être souple et tenir compte de la diversité des conséquences du changement climatique, de la vulnérabilité et de la capacité d'adaptation des Etats membres ainsi que du degré d'avancement et de mise en œuvre de leurs stratégies nationales. Une stratégie d'adaptation qui soutienne les efforts nationaux tout en orientant l'action collective, la coopération transfrontières et l'échange de connaissances et de meilleures pratiques serait l'option à retenir.
Il a été souligné que des financements fiables (publics et privés) étaient cruciaux pour que les stratégies nationales d'adaptation puissent être mises en œuvre de manière efficace.
Dans leur grande majorité, les ministres ont affirmé que la proposition de cadre financier pluriannuel 2014-2020 devrait prévoir d'encourager et de faciliter l'investissement public en faveur de l'adaptation et fournir une valeur ajoutée par rapport à la mise en œuvre des stratégies de l'UE et des Etats membres. Les conditions économiques difficiles dans lesquelles se trouve l'Europe pourraient en effet entraver la mobilisation de fonds publics suffisants pour l'adaptation.

Le secteur privé est indispensable pour financer l'adaptation

Les ministres ont noté qu'il était nécessaire d'associer le secteur privé au financement de l'adaptation. Ils ont souligné que les gouvernements devaient poursuivre les efforts déployés pour renforcer le rôle du financement et de l'expertise privés et pour mettre en place le cadre qui sera à même d'encourager les investissements privés. Sur ce dernier point, on pourrait sensibiliser l'ensemble des parties prenantes et des investisseurs potentiels aux besoins spécifiques en matière de mesures d'adaptation et aux nouvelles opportunités d'investissement et leur fournir des orientations en la matière, associer le secteur privé à l'élaboration de stratégies nationales d'adaptation ainsi qu'examiner les différentes options envisageables et la meilleure approche à adopter en ce qui concerne l'assurance.
En outre, un certain nombre de propositions ont été faites aux Etats membres pour les aider à mieux utiliser les instruments financiers de l'UE qui ont intégré l'adaptation, par exemple:
• mettre l'intégration au cœur des politiques sectorielles nationales et des fonds d'investissement;
• accroître les budgets nationaux consacrés à la recherche et à l'innovation en matière d'adaptation;
• guider les bénéficiaires et les investisseurs potentiels et demander aux autorités de gestion des fonds structurels et du Fonds de cohésion dans les Etats membres de fixer un certain nombre de conditions à remplir.

Les ministres ont par ailleurs insisté sur le fait qu'il était nécessaire de renforcer l'échange d'informations et la diffusion des connaissances, en particulier en ce qui concerne l'efficacité et l'aspect économique des différentes mesures d'adaptation envisageables et des possibilités de les financer. La plateforme européenne CLIMATE-ADAPT, la participation d'autres organisations spécialisées ainsi qu'une sensibilisation à l'adaptation et une diffusion des connaissances plus grandes pourraient y contribuer.
"La Présidence chypriote a atteint son objectif qui était de faire déboucher le débat sur des propositions concrètes dont il sera tenu compte dans l'élaboration de la future stratégie européenne d'adaptation et d'autres politiques encore”, a conclu M. Aletraris.

 

La déclaration faite par Connie Hedegaard, commissaire européenne à l'action pour le climat, se trouve dans un document en annexe sur la droite.

Presidency Spokesperson in Cyprus
Costas Yennaris



E-mail: cyennaris@cy2012eu.gov.cy
Mobile: +357 99400234
Advisor, Communications Officer
Nikos Georgiades

Ministry of Agriculture, Natural Resources & Environment
Environment
E-mail: Ngeorgiades@moa.gov.cy
Téléphone: +357 22408324

Watch the press conference here

Plus de photos apparentées ici

 

 

DOCUMENTS APPARENTES

ACTUALITES APPARENTEES