CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 

NOUVELLES

Communiqué de presse – Mme Marcoullis a fait rapport à la commission du développement du PE au nom de la haute représentante
06.12.2012, 14:09 (CET)
La ministre des Affaires étrangères de Chypre Erato Kozakou-Marcoullis est intervenue aujourd’hui devant la commission du développement (DEVE) du Parlement européen (PE) au nom de la baronne Catherine Ashton, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (HR).

Mme Marcoullis a présenté aux membres du Parlement européen les conclusions du Conseil des affaires étrangères (FAC) du 15 octobre en ce qui concerne le développement. La ministre chypriote a notamment évoqué un certain nombre de questions stratégiques générales ayant fait l’objet d’un débat comme le soutien de l’UE aux sociétés en transition, l’approche de l’UE en ce qui concerne la résilience et surtout le débat sur le cadre global post-2015 (concernant le développement).

“Voilà une question”, a déclaré Mme Marcoullis, “qui va bien au-delà des limites de la politique de développement et de la coopération au développement; elle touche en fait largement à l’avenir auquel nous aspirons et pour lequel nous devons coopérer.”

La ministre des Affaires étrangères de Chypre a informé les membres du Parlement européen que la haute représentante avait confirmé la tenue des futurs FAC/Développement sous forme de sessions distinctes d’une demi-journée à la demande de certains députés et ministres.

Suivi de la conférence Rio+20

En ce qui concerne le premier point à l’ordre du jour, à savoir ce qui suivra les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et le suivi de la conférence Rio+20, Mme Marcoullis a souligné que la baronne Ashton s’engageait personnellement sur la question et accordait une grande importance à une approche cohérence et complète de l’UE concernant le suivi de la conférence Rio+20. La ministre chypriote a par ailleurs mentionné le compte rendu du commissaire européen au développement Andris Piebalgs sur le panel de haut niveau des Nations unies qui est chargé de faire le bilan des OMD.

Elle a ensuite mis en avant un certain nombre de thèmes clés évoqués lors du FAC dont l’appui accordé par les ministres aux principales priorités figurant dans le rapport de l’Équipe spéciale des Nations unies, la nécessité de fixer des objectifs universels qui s’appliqueraient à tous les pays et seraient pertinents pour chacun d’eux mais seraient adaptés aux contextes et réalités nationaux et régionaux et l’importance d’accorder une attention particulière aux Etats touchés par le conflit ou la fragilité.

“Un consensus s’est dégagé parmi les ministres en faveur d’une position commune de l’UE”, a déclaré Mme Marcoullis qui a ajouté que “Plusieurs Etats membres ont demandé que la haute représentante et le service européen pour l'action extérieure jouent un rôle important dans ce processus.”

Soutien aux sociétés en transition

Pour ce qui est du deuxième point à l’ordre du jour, c’est-à-dire le soutien de l’UE aux sociétés en transition, Mme Marcoullis a indiqué que les débats des ministres avaient porté sur une communication conjointe de la haute représentante, de M. Piebalgs et du commissaire à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage Štefan Füle qui avait remporté leurs suffrages. Elle s’est également fait l’écho de positions exprimées lors du FAC, par exemple qu’il convient d’utiliser la riche expérience de l’UE et les enseignements qu’elle a tirés de son propre processus d’élargissement lors de l’élaboration de la politique européenne de soutien aux processus de transition, et qu’il est nécessaire de définir des approches sur mesure adaptées aux particularités de chaque cas de transition.

Approche européenne sur le renforcement de la résilience dans les pays partenaires

Concernant l’approche de l’UE sur la résilience, qui constituait le dernier point à l’ordre du jour, la ministre des Affaires étrangères de Chypre a indiqué que les débats étaient partis d’une communication de la Commission préparée conjointement par M. Piebalgs et la commissaire à la coopération internationale, à l’aide humanitaire et à la réaction aux crises Kristalina Georgieva. Il y figure qu’il est intéressant sur le plan des coûts de renforcer la résilience dans les pays partenaires.

“Les ministres et les Présidences actuelle et à venir de l’UE se sont félicités de la communication et ont appuyé sans réserve l’initiative sur la résilience”, a souligné Mme Marcoullis.

Elle a ajouté que selon certains ministres, il importait de renforcer le lien entre l’aide humanitaire et la coopération au développement, alors que d’autres ont cité la sécurité alimentaire, l’évaluation des risques et le rapport coût-efficacité des interventions et des politiques.

Communications Officer
Charis Christodoulidou

Ministry of Foreign Affairs

E-mail: cchristodoulidou@mfa.gov.cy
Téléphone: +357 22401165

ACTUALITES APPARENTEES