CE SONT DES ARCHIVES EN LIGNE DU SITE WEB DE LA PRESIDENCE CHYPRIOTE DE L’UE EN 2012. LE SITE NE SERA PLUS MIS A JOUR.
 

NOUVELLES

Communiqué de presse – Les ministres des Affaires étrangères de l'UE se penchent sur le processus de paix au Moyen-Orient
10.12.2012, 20:32 (CET)
Erato Kozakou-Marcoullis, ministres des Affaires étrangères de la République de Chypre, a participé aujourd'hui 10 décembre au dernier Conseil des affaires étrangères (FAC) sous Présidence chypriote qui était présidé par la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (HR) Catherine Ashton.

Le processus de paix au Moyen-Orient, l'évolution de la situation en Syrie, en Égypte et en Libye mais également les Balkans occidentaux et les relations entre l'UE et la Russie étaient à l'ordre du jour du FAC.

“Je pense que la situation au Moyen-Orient de manière générale constituera le principal thème de nos discussions, surtout après le vote à l'Assemblée générale et la décision prise par Israël de construire de nouveaux logements en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est”, a déclaré Mme Marcoullis peu avant le début des travaux du FAC. En ce qui concerne les colonies de peuplement israéliennes, Mme Marcoullis a rappelé que “La position de l'UE est très claire. Nous considérons que les colonies sont illégales et violent le droit international.”

Mme Marcoullis a souligné que la plus importante étape à venir serait de relancer les négociations afin de “trouver une solution globale et durable qui permettra aux Palestiniens de disposer de leur propre Etat tout en préservant la sécurité d'Israël.”

Les ministres ont adopté des conclusions sur la question du processus de paix au Moyen-Orient dans lesquelles ils demandent aux parties de s'engager sans conditions dans des négociations directes sur le fond afin qu'une solution durable soit trouvée au conflit israélo-palestinien. “L'Union européenne est profondément déçue par l'intention qu'a Israël d'étendre les colonies de peuplement en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, et s'y oppose fermement”, affirment les ministres. Le FAC demande par ailleurs aux autorités palestiniennes de faire un usage constructif du nouveau statut d'Etat observateur non membre aux Nations unies et de ne prendre aucune mesure qui accroîtrait le manque de confiance et éloignerait davantage d'une solution négociée.

Entretien avec le chef de l'opposition syrienne

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont également eu l'occasion de s'entretenir avec Ahmed Moaz al-Khatib, président de la coalition nationale des forces de la révolution et de l'opposition syrienne, lors d'une réunion informelle. “Nous allons l'écouter, lui poser des questions et essayer d'en savoir plus sur cette coalition. De nombreux Etats membres jugent toujours important de savoir si cette coalition est inclusive et peut vraiment représenter la population syrienne en ralliant tous les groupes et toutes les communautés existant en Syrie”, a déclaré la ministre Marcoullis.

Lors de la partie formelle des travaux, le FAC a adopté des conclusions sur la Syrie qui indiquent que l'UE est atterrée par la détérioration croissante de la situation en Syrie; elle réitère son “plein soutien aux efforts déployés par le représentant spécial conjoint des Nations unies et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi afin de trouver une solution politique à la crise.” Dans sa déclaration, Mme Marcoullis a jugé impératif que l'UE continue de s'engager aux côtés des États-Unis, de la Russie et de la Chine “car l'intervention du Conseil de sécurité des Nations unies sous forme d'une résolution contraignante devrait être notre objectif en ce qui concerne tant la solution politique que le déploiement après un cessez-le-feu d'une opération solide de maintien de la paix.” La ministre a par ailleurs déclaré que Chypre restait très préoccupée par un éventuel effet de contagion de grande ampleur et par les imprévisibles défis humanitaire et sécuritaire que cela représenterait pour toute la région.

Mise à jour sur l'Égypte, la Libye et les Balkans occidentaux

Les ministres des Affaires étrangères se sont également penchés sur l'évolution de la situation en Égypte et la HR Ashton a fourni des informations sur la mission d'information récemment dépêchée en Libye pour envisager une éventuelle coopération en matière de gestion des frontières.

Le FAC a par ailleurs mené un débat sur les Balkans occidentaux et en particulier sur les aspects de politique étrangère du dossier sur l'élargissement qui devrait être adopté le 11 décembre par le Conseil des affaires générales.

Au cours d'un déjeuner de travail, les ministres des Affaires étrangères ont fait le point sur les relations entre l'UE et la Russie ainsi que sur les perspectives intérieures et extérieures du pays aux fins de préparer le sommet du 21 décembre entre l'UE et la Russie. “Une position commune cohérente de l'UE sur la Russie devrait s'appuyer sur une perception moderne et pragmatique de ce qu'est aujourd'hui ce pays”, a déclaré Mme Marcoullis, “mais nous devons en parallèle persévérer dans la promotion de nos valeurs tout en prenant acte des réformes positives qui ont été engagées.”

Le Conseil a également adopté des conclusions sur l'Ukraine, la RDC, le Mali et la RPDC.

En soirée, la ministre Marcoullis a pris part à un diner informel donné pour les ministres des Affaires étrangères par la HR à l'occasion de la remise à l'Union européenne du prix Nobel de la paix.

Presidency Spokesperson in Brussels
Nikos Christodoulides

Coreper II

E-mail: nchristodoulides@mfa.gov.cy
Téléphone: +32 27395152
Mobile: +32 473400441
Communications Officer
Charis Christodoulidou

Ministry of Foreign Affairs

E-mail: cchristodoulidou@mfa.gov.cy
Téléphone: +357 22401165

Plus de photos apparentées ici

DOCUMENTS APPARENTES

ACTUALITES APPARENTEES

EVENEMENTS APPARENTES

10.12.2012 - 10.12.2012